Graça Morais. Les livres, les catalogues

Exposition documentaire du 31 mai au 27 août 2017

Une exposition documentaire, organisée par Ana Marques Gastão et Helena de Freitas, en collaboration avec la Bibliothèque Gulbenkian Paris

Cette exposition est enrichie d’espaces de rencontres avec des écrivains, des poètes et des critiques d’art, où sont exposés les livres, le matériel préparatoire et certains dessins qui sont à l’origine de la collaboration de l’artiste avec les auteurs.

Graça Morais. La violence et la grâce est une exposition qui met en lumière les nombreuses rencontres entre l’univers de l’artiste et l’écriture, qu’il s’agisse de poésie ou de fiction, du roman au conte ou encore au théâtre (comme dans le cas des décors pour la pièce Richard II, de Shakespeare, créés pour le Théâtre national D. Maria II, à Lisbonne, que l’on peut voir dans le film de Luís Alves de Matos). De surcroît, l’artiste tient un journal qui, au cours des dernières décennies, s’est introduit de plus en plus nettement dans son travail plastique, ce que l’on remarque en particulier dans la série des Perdrix.

L’œuvre féconde de Graça Morais est à l’origine d’une très importante bibliographie constituée par un vaste fonds éditorial dont ressortent les récits ou les livres de poèmes, les monographies, les catalogues, les textes critiques parus dans des revues, des journaux ou sur des brochures, les essais, ainsi que les reportages de nature littéraire publiés sur une variété de supports. Une sélection de ces travaux, étoffée d’éditions consacrées à l’œuvre de l’artiste, peut être vue dans l’exposition, tout comme quelques dessins originaux, notamment des grenades (in Pedro évoquant Inês, de Nuno Júdice, Fata Morgana, 2003), ou encore les traductions françaises de textes d’auteurs dont l’œuvre se conjugue avec celle de Graça Morais.

Un cahier de dessins originaux, l’Álbum erótico, ainsi que des photographies de Graça Morais prises par divers photographes de renommée, complètent l’exposition documentaire.