Chasseurs de Tempêtes

 

 

Centre d’art contemporain PASSERELLE, Brest
14 octobre 2022 – 14 janvier 2023

 

Avec Paulo Arraiano, Rebecca Brueder, Josèfa Ntjam et Pedro Valdez Cardoso

Commissariat : Alice Bonnot

Le Centre d’art contemporain PASSERELLE a bénéficié du soutien de la Fondation Calouste Gulbenkian – Délégation en France pour ce projet d’exposition lauréat de la 3e édition du programme Expositions GULBENKIAN qui vise à soutenir l’art portugais au sein des institutions artistiques françaises. 

Chaque jour, des milliers de tonnes de pétrole sont transportées par de grands navires au large des côtes d’Ouessant, en Bretagne, là où les courants turbulents de l’Atlantique rencontrent ceux de la Manche — un endroit connu des marins comme étant la route maritime la plus fréquentée, et ce malgré ses conditions de navigation extrêmes. Chaque hiver, l’Atlantique est le théâtre de la fureur océanique. Le vent souffle, la mer se déchaîne et les rochers sont des dents prêtes à mordre. Dans ces conditions tempétueuses, chaque navire transportant du pétrole représente une menace pour les riches écosystèmes marins et la faune locale.

En 1978, le petit village de Portsall a connu l’une des plus grandes marées noires de l’histoire, causée par le naufrage du pétrolier Amoco Cadiz, qui déversa 230 000 tonnes de pétrole brut sur la côte, laissant toutes les plages, rivages et criques des 300 km environnants couverts de pétrole noir, visqueux et toxique. Il a fallu six mois à 40 000 professionnels et bénévoles pour nettoyer le littoral et plus de sept ans pour que les espèces marines, la flore et la faune locales se rétablissent complètement. Suite à cette tragédie écologique, la Marine française a mis en service l’Abeille Flandre, un navire de remorquage d’urgence en haute mer de 80 mètres de long, conçu pour prévenir les catastrophes humaines et écologiques. Avec un équipage de douze marins, communément appelés « Chasseurs de Tempêtes », ce remorqueur de sauvetage français peut affronter les vagues les plus violentes pour sauver les navires en difficulté. Grâce à ces hommes intrépides qui affrontent les colères des flots, aucune tragédie maritime n’a eu lieu dans la région depuis.

Tirant ainsi son titre des courageux marins qui naviguent sur les eaux tumultueuses de l’océan pour prévenir les catastrophes humaines et écologiques, Chasseurs de Tempêtes [Storm Hunters] est une exposition collective qui aborde les problèmes environnementaux des régions côtières, tels que la pollution plastique et pétrolière. L’exposition reflète divers aspects du changement climatique anthropique et aux impacts plus larges de l’activité humaine sur les habitats naturels marins et côtiers. Réunissant des œuvres nouvelles et existantes de Paulo Arraiano, Rebecca Brueder, Josèfa Ntjam et Pedro Valdez Cardoso, l’exposition fait référence à plusieurs préoccupations contemporaines telles que la mondialisation, la pollution et le repositionnement de la matière comme sous-produit de l’ère coloniale. En adoptant le prisme de l’océan comme entité vivante, Chasseurs de Tempêtes [Storm Hunters] se propose d’explorer différentes manières de s’engager avec les océans et l’intelligence aquatique en incarnant le sentiment et la pensée océaniques [oceanic feeling and thinking].

Cette exposition s’inscrit dans le cadre de la Saison Croisée France-Portugal 2022. Elle s’est tenue à PORTA33 à Madère du 19 mars au 25 juil. 2022.

Updated on 08 novembre 2022

Paramètres des Cookies

Sélection de Cookies

La Fondation Calouste Gulbenkian utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation, et pour améliorer la sécurité et la performance du website. La Fondation peut également utiliser des cookies pour partager des informations sur les médias sociaux et pour afficher des messages et des autres publicités adaptés à vos intérêts, sur notre website et dans d'autres websites.