S-Performance. Antonio Contador et Julie Béna

Event Slider

Date

Loading

Localisation

Salle de conférences 39 Boulevard de la Tour Maubourg, Paris

S’étalant sur trois moments, Trois Fois Rien propose de découvrir à chaque fois trois artistes – vivants ou pas – dont la pratique fait aisément cohabiter un, deux voire trois médiums comme autant de façons de faire voir et de dissimuler.

Après une exposition organisée entre le 24 novembre et le 15 décembre 2012 à la Délégation en France de la Fondation Calouste Gulbenkian, Antonio Contador présente, pour ce deuxième moment de Trois Fois Rien, une performance écrite et interprétée avec Julie Béna.

« Pendant de longs mois, nous nous sommes entretenus Julie Béna et moi-même au sujet de Manuel Alvess, artiste secret Portugais, décédé en 2009 à l’âge de 70 ans, quelque temps après que la Fondation Serralves à Porto ne lui consacre une exposition rétrospective. Au cours de nos échanges, et sans qu’à aucun moment Julie ne soit confrontée à une seule image d’Alvess ou de ses ?uvres, est survenue cette histoire qu’elle a lu quelque part et qui nous a interpellé : Des soldats partent faire la guerre. Des médecins les rencontrent et les écoutent raconter leurs histoires. Il prennent rendez-vous quelques mois plus tard et là les médecins vont leur raconter cette histoire fictive d’un bombardement qui a eu lieu le jour de l’an sur le camp faisant un mort. Les soldats sont plutôt étonnés, car ils n’en ont pas entendu parler. Une nouvelle fois, les mêmes médecins revoient les mêmes soldats pour leur demander de raconter ce qu’ils viennent de vivre. Une grande partie raconte l’histoire du bombardement du jour de l’an comme si elle avait réellement eu lieu. La rumeur était devenue souvenir.

De nos dialogues « aveugles », nous avons bâti une histoire mêlant rumeurs et souvenirs d’Alvess. L’histoire courte qui en découle tel un mantra sera répétée. Son redoublement engendrera l’effilochage de certaines parties de l’histoire, puis de l’ensemble de la trame, jusqu’à ne laisser apparent que l’essentiel. Épicentre de la performance, Alvess finira par nous impliquer tous les trois, Manuel, Julie et moi-même, dans une sorte d’exercice spirituel en cadence.»

Commissaire : Antonio Contador

Paramètres des Cookies

Sélection de Cookies

La Fondation Calouste Gulbenkian utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation, et pour améliorer la sécurité et la performance du website. La Fondation peut également utiliser des cookies pour partager des informations sur les médias sociaux et pour afficher des messages et des autres publicités adaptés à vos intérêts, sur notre website et dans d'autres websites.