Écritures du féminin : Femmes de parole

Event Slider

Date

Loading

Dans une conversation informelle, les écrivaines brésiliennes, Lilian Rocha et Taiasmin Ohnmacht, sous la médiation de l’écrivaine Helena Terra, présenteront leurs livres, Menina de tranças et Vozes de retratos intímos,  en abordant les thématiques sur le défi d’écrire et de publier dans une société post-colonial et patriarcal, parsemée de préjugés de race et de genre, dans laquelle persistent les critiques à l’égard de mouvements de caractère émancipatoires tels que : féminisme, LGBTQIA+ et antiracisme.

 

Taiasmin Ohnmacht est psychanalyste et écrivaine. Maître en psychanalyse : clinique et culture. Elle fait partie de la coordination de la maison d’édition Diálogos da Diáspora. Elle a intégré le catalogue Intelectuais Negras Visíveis (Malê, 2017), catalogue qui a été lancé lors la Fête littéraire internationale de Paraty (Flip) en 2017. En 2019, elle a publié la nouvelle Visite o Decorado (Figura de Linguagem). Elle a participé aux anthologies : Fakefiction (Dublinense, 2020), Contos de Psicanálise (Diadorim, 2020), et a publié en 2021 le roman Vozes de retratos íntimos (Taverna).

Lilian Rocha est analyste clinique et écrivaine. Possède une formation académique en pharmacie et biochimie de l'Université fédérale du Rio Grande do Sul (UFRGS), avec une spécialisation en homéopathie. Elle est aussi musicienne et médiatrice didactique biodanza. Lilian Rocha a publié les livres A vida pulsa: poesias e reflexões (Alternativa, 2013), Negra Soul (Alternativa, 2016) et Menina de tranças (Taverna, 2018). Elle est coorganisatrice de l’anthologie Sopapo Poético-Pretessência (Libretos, 2016), coauteure des livres Leli da Silva – Memórias. A importância da história oral (Alternativa, 2018) et Travessias de AMANAÃ (Libretos, 2021).

Helena Terra est journaliste et écrivaine. Elle a suivi les cours l’atelier de création littéraire de l’écrivain Luiz Antonio de Assis Brasil, à l’Université pontificale catholique de Rio Grande do Sul (PUC/RS) et a fréquenté les groupes de production et de lecture critique de Madame le Professeur Lea Masina. En 2013, elle a publié son premier roman : A condição indestrutível de ter sido (Dublinense). Elle a organisé, avec l’écrivain Luiz Ruffato, l’anthologie commémorative Uns e outros (TAG Livros, 2017). Elle est coauteure du roman Eu gostaria de saber o que é o amor (Bestiário, 2020) avec l’acteur et écrivain Heitor Schmidt. Bonequinha de lixo (Diadorim, 2021) est sa plus récente publication.

Helena Terra coordonne le groupe de lecture et d’écriture A palavra tem nome de mulher dans le centre pénitentiaire pour femmes Madre Pelletier à Porto Alegre.

La rencontre aura lieu en portugais.

Paramètres des Cookies

Sélection de Cookies

La Fondation Calouste Gulbenkian utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation, et pour améliorer la sécurité et la performance du website. La Fondation peut également utiliser des cookies pour partager des informations sur les médias sociaux et pour afficher des messages et des autres publicités adaptés à vos intérêts, sur notre website et dans d'autres websites.