« ALL I WANT » : Les femmes artistes portugaises des XXe et XXIe siècles

BOZAR (Bruxelles) : Février – Mai 2021 | Centre de création contemporaine Olivier Debré (Tours) : à partir d’octobre 2021

« Je ne veux qu’une chose : de l’espace, rien que de l’espace ».

Cette déclaration de la philosophe allemande Lou Andreas Salomé est une injonction à réfléchir sur l’espace de création qui, pendant de nombreux siècles, a été presque exclusivement réservé aux hommes. Une grande partie de cette production artistique s’est, de toute évidence, attachée à représenter la femme dans les rôles prédéfinis qu’on lui prêtait. L’exposition All I Want prendra le contre-pied de cette évidence et invitera le public à se poser la question suivante : comment la femme artiste s’est-elle représentée au Portugal depuis l’an 1900 jusqu’à l’époque actuelle ? Dans ce vaste univers de création plastique, quelle image s’est-elle construite sur et pour elle-même, et avec quels statuts, quelles subtilités, quels masques ou quelles provocations a-t-elle livré son regard à la société ?

Le point de départ de l’exposition sera l’autoportrait d’Aurelia de Souza, datant de l’année 1900, qui servira de repère chronologique d’un espace d’affirmation de la volonté artistique de la femme et de signe du renouvellement de ce regard.

Dans le cadre du vaste programme de manifestations artistiques élaborées sur ce thème, il s’agit de se concentrer sur le sens de l’image que la femme artiste entend construire d’elle-même pour les autres et part du principe que cet univers visuel est un sujet de recherche et de réflexion fertile, transversal à de nombreuses disciplines des sciences humaines et sociales, et qu’il permet d’actualiser et de problématiser les études sur le genre.

Des femmes artistes de premier plan y seront présentées, comme Maria Helena Vieira da Silva, Lourdes Castro, Paula Rego, Ana Vieira, Salette Tavares, Helena Almeida, Joana Vasconcelos, Maria José Oliveira, autour d’autres artistes moins connues mais tout aussi essentielles.  

Après une première présentation à BOZAR à Bruxelles, l’exposition sera montrée au Centre de création contemporaine Olivier Debré à Tours, en octobre 2021.

Commissaire : Helena de Freitas

Une co-production de la Fondation Calouste Gulbenkian – Délégation en France